Savoir être reconnaissant (gratitude) en 5 étapes

La reconnaissance permet d’accéder au bien-être et de lutter contre le pessimisme. La vie d’aujourd’hui comporte de nombreuses inquiétudes qui donnent envie de se replier, de se protéger. Mais exprimer sa gratitude et apprécier les évènements du quotidien nous amèneront au fil du temps à améliorer notre santé et celui de notre entourage.

1. Remercier tout simplement 

La reconnaissance s’exprime à travers des émotions positives. Elle permet de se sentir plus vivant et optimiste. Dites merci pour votre capacité à voir, à sentir, à toucher, à respirer. Dites merci de pouvoir vivre, d’avoir des relations, des émotions. Mais, se sentir reconnaissance ne veut pas dire qu’on ignore tel ou tel aspect négatif ou contraignant de la vie. Au contraire, on leur oppose un sentiment positif et on les relativise. La vie est un tout. 

2. Reconnaitre les émotions négatives

Les émotions négatives peuvent être saines ou malsaines. Perdre un proche ou louper un examen important sont des sentiments émotionnels lourds. Il est normal d’être triste. Laissez cette émotion vous traversez, ne la combattez pas. En revanche, la colère ou l’envie peuvent être relativisées par un travail sur soi-même. Si nous cassons des assiettes ou si nous sommes bloqués à une réunion en raison d’un accident, ce sont des circonstances non prévues.

Ne laissons pas une colère inutile s’emparer de nous. Reconnaissons cette émotion comme désagréable, mais l’évènement n’est pas de notre ressort et qu’il est minime par rapport à la joie de vivre.

On se rappelle facilement de notre dernière inquiétude ou colère, mais rarement de notre dernière parole valorisante, optimiste envers soi et envers les autres. 

3. Ecrire une lettre de remerciement

Pour être reconnaissant, il faut pratiquer la gratitude. Pensez à une personne qui a beaucoup comptée ou qui compte toujours autant pour vous. Une personne qui vous a fait du bien, qui vous a aidé à avancer dans notre vie. 

Ecrivez-lui une lettre et lisez-lui à haute voix. Si ce n’est pas possible, envoyez-lui par la poste. L’exercice semble embarrassant, mais vous procurera du bien-être pour vous et pour la personne visée. 

Savoir dire merci renforce les liens entre les êtres.

4. Pensez à vous positivement

Etes-vous davantage attiré par ce que vous avez ou ce que vous n’avez pas ? Je n’ai pas assez d’argent, je n’ai pas la belle voiture de mon ami ou je n’ai pas la carrière de mon frère.. Les exemples pourraient se multiplier.

Si l’argent et la renommée assureraient le bonheur, comment se fait-il que tant de célébrités tombent en dépression ? Que les gagnants du loto après un stade d’euphorie retombent dans un sentiment normal. 

Reconnaitre ce qu’on a positivement est une étape cruciale de la gratitude. Prenez l’habitude d’apprécier les petits plaisirs de la vie. Faites de votre mieux dans votre vie quotidienne, mais ne perdez pas en vue que la vie ne se résume pas à l’envie et au statut social d’un tel ou un tel. 

5. Pratiquez l’exercice les « trois petits bonheurs »

Le psychologue Martin Seligman propose un exercice pour renouer avec la reconnaissance. Tenez un journal et inscrivez chaque soir trois éléments positifs de la journée déroulée « J’ai été reconnaissant de… » « J’ai été fasciné par… »

Vous verrez rapidement que les éléments matériels ne seront pas le fil moteur de ce journal. Cet exercice vous aidera à faire le point quotidiennement de vos pensées et vous orientera vers les petites choses qui éclairent une journée. 

N’oubliez pas : plus vous vous ouvrirez à la reconnaissance, plus vous deviendrez optimiste et plus votre bien-être et celui de votre entourage s’améliorera.

Source : La pensée positive pour les nuls. 

The following two tabs change content below.
Robin : Européen de coeur, je pratique la guitare, la photographie en amateur et je suis intéressé par le développement personnel.

Laisser un commentaire