10 Listes d’Affirmations Positives et Conseils pour les Ancrer au Cerveau

cristofer jeschke 706284 unsplash - 10 Listes d'Affirmations Positives et Conseils pour les Ancrer au Cerveau

Les affirmations positives peuvent être efficaces et puissantes. Elles vous procureront un état d’esprit positif qui se propagera chez les autres. Avant de vous montrer un exemple de listes, je vous livre quelques conseils pour maitriser cette technique et avoir ainsi, des résultats concrets.

S’imprégner de l’affirmation

Tout d’abord, affirmer, c’est rendre ferme. Une affirmation est une déclaration positive, énergique, claire et concrète. Les mots et les idées qui apportent du bien-être sont essentiels dans un esprit humain mené au quotidien par d’innombrables flots de pensées. La météo intérieure de nos pensées colore nos émotions, nos sentiments et ainsi nos actions dans le monde réel. Une pensée de colère et de frustration engendreront l’émotion équivalente pour un résultat négatif.

La pratique des affirmations permet de remplacer les vieux bavardages désuets par des concepts concrets, positifs et qui vous permettent d’aller de l’avant. Nous ne sommes pas ici dans la méthode Coué de récitation pour que les choses se fasses, mais par un véritable ancrage dans le cerveau. Evidemment, plus la pensée à remplacer est ancrée, plus il faudra du temps et de l’énergie.

Ainsi, formulez toujours vos affirmations au présent. Il faut que le contenu existe déjà. Ensuite, formulez les affirmations avec le plus d’assurance sous une forme positive et directe. Et choisissez des affirmations qui vous conviennent. En effet, ce qui vous correspond ne correspond pas forcément à votre entourage. Il est également possible que votre égo vous bloque ou que des souvenirs difficiles remontent à la surface. Laissez les entrer, vous parcourir. Il ne s’agit pas de les combattre, mais de les accepter et de les laisser filer.

On peut imprégner ces affirmations d’une imagination, d’une visualisation de l’état, du sentiment et/ou d’un objectif à réaliser. En donnant corps et en employant votre imaginaire, les phrases s’imprégneront plus efficacement. 

Enfin, soyez régulier. Si vous pratiquer les affirmations une fois par an, vous n’obtiendrez aucun résultat. Pire, vous allez vous frustrer sur cet outil. La discipline est avant tout la base de cet exercice. 

méthodes pour pratiquer les affirmations :

  1. Affirmations parlées : Dites-les-vous silencieusement ou à haute voix durant la journée que ce soit dans la voiture, devant la glace ou autres lieux. En les récitant, employez votre imaginaire, votre respiration et l’ensemble de votre corps dans le processus. Ayez une conviction ferme que ce que vous récitez est bon pour vous et vous permet de vous sentir bien. 
  2. Affirmations enregistrées : Vous pouvez capter votre paroles sur un dictaphone et les repasser à la maison, en voiture, etc. Servez-vous de votre prénom pour renforcer l’impact. Vous pouvez aussi réciter un discours, un environnement de rêve, un objectif que vous avez et vous imprégner dans une situation de réussite.
  3. Affirmations écrites : Enfin, vous pouvez choisir certaines affirmations et les écrire 20 fois par jour en vous inculquant réellement de ce que vous écrivez. Il ne s’agit pas d’écrire en l’air des paroles auto-réalisatrices, mais d’y mettre de la conviction. Vous pouvez même accrocher des affirmations comme messages sur votre frigo, ordinateur, mur… Plus vous vous voyez en situation de réussite et de bien-être, plus vous agirez en conséquence.

ashley whitlatch 615530 unsplash - 10 Listes d'Affirmations Positives et Conseils pour les Ancrer au Cerveau

 Listes d’affirmations 

1. Pour renforcer la confiance en soi :

J’ai confiance en moi, de plus en plus confiance en moi.

Ma confiance en moi s’améliore de jour en jour.

Je m’accepte comme je suis et j’apprécie qui je suis.

Je suis quelqu’un de bien.

J’ai en moi les pouvoirs de réalisation de ce que je souhaite.

Je vais réussir ma vie dans tous les domaines.

J’ai appris ce que je dois faire.

2. Pour ameliorer sa communication

Je m’exprime librement et facilement.

Ma voix est de plus en plus forte et présente.

Je suis de plus en plus à l’aise devant les gens.

Je communique facilement et je suis ouvert aux relations.

J’assume ma présence où je suis, je regarde les gens et je parle avec facilité

3.Pour faire du bien au corps :

J’aime mon corps et ce que je suis.

Je me veux du bien et je me respecte.

Je vais prendre soin de moi de mieux en mieux et de plus en plus.

4.Pour s’aider à lâcher prise

Je dis oui à ce qui est.

J’accepte ce que je suis et je m’apprécie comme je suis.

Je fais confiance à la vie et la vie me le rend.

Je suis ouvert à ce que me propose la vie.

5.Pour renforcer son capital chance et les rencontres

Je suis ouvert à la vie et j’ai de plus en plus de chance chaque jour.

Je donne et je reçois l’amour, tout ce que je donne je le reçois en retour.

La vie me comble de bienfaits, chaque jour et de plus en plus.

Je me sens en forme et disponible, je suis de plus en plus positif.

Je met toujours l’accent sur ce qui est positif.

 6. Pour améliorer sa santé :

J’ai de l’appétit pour la vie et je vais bien.

Je croque la vie à pleines dents et la vie est belle.

Je mange ce qu’il faut et je me porte bien.

Ce que je mange me renforce et se transforme pour moi en santé.

Je dors profondément d’un sommeil réparateur et je me réveille en forme.

7. Pour améliorer son rapport à l’argent :

Je suis à l’aise avec l’argent et je me donne le droit d’être riche.

L’argent est un excellent outil au service de mon accomplissement et l’argent a exactement la valeur que je lui donne.

L’argent vient à moi avec abondance et facilitée, je mérite d’être riche, prospère et fortuné.

Je mets beaucoup d’amour dans ce que je fais et je reçois beaucoup d’argent en retour.

J’aime donner et recevoir et plus j’aide les autres à prospérer plus ils me font prospérer.

8. Acceptation de soi

Je m’accepte totalement ici et maintenant.

Je m’aime comme je suis, et je vais de mieux en mieux.

J’accepte tous mes sentiments comme faisant partie de moi-même.

Peu importe comment je me sens, je suis beau et digne d’être aimé.

C’est bon d’exprimer mes sentiments, désormais je me permets d’exprimer mes sentiments.

Je me plais lorsque j’exprime mes sentiments.

9.  Relations

Je m’aime et j’attire naturellement des relations pleines d’amour.

J’ai des relations solides et affectueuses. 

Je mérite l’amour et le plaisir sexuel. 

Je suis prêt à avoir des relations harmonieuses avec tous.

10. CREATIVITE

Chaque jour, idées et inspiration créatrices me viennent.

Je suis l’architecte de ma vie.

Désormais, je crée ma vie exactement à mon goût. 

J’espère avoir pu vous livrer quelques outils pour vous aider à progresser dans votre chemin intérieur. 

 

 

5 clés pour être reconnaissant et gagner en gratitude

simon maage 706908 unsplash - 5 clés pour être reconnaissant et gagner en gratitude

Etre reconnaissant et avoir de la gratitude nous procure satisfaction et bien-être. C’est aussi un moyen pour lutter contre les émotions négatives et entretenir des pensées positives. En recherchant des motifs de joie et de remerciement, on devient plus heureux sur le long terme, on améliore sa santé physique et mentale et nos relations deviennent plus saines. Dans cet article, je vous livre 5 clés pour commencer ce passage à l’action et vous livrer davantage !

1. REMERCIEZ-VOUS et remercier les moments de vie

Le premier point consiste à prendre le temps de vous dire merci pour ce qui vous arrive dans vote vie malgré toutes ses éventuelles péripéties. Vous pouvez simplement remercier le fait d’être en vie. Si, en plus, vous êtes en bonne santé, remerciez-vous de pouvoir utiliser vos yeux pour voir, votre bouche pour manger, votre nez pour respirer et vos doigts pour toucher. Remerciez-vous de pouvoir vous déplacer quand vous le souhaitez, de pouvoir vous asseoir quand l’occasion se présente. On a tendance à oublier ce qu’on a de plus précieux en nous. 

Il est aussi essentiel de pouvoir apprécier les petits moments de vie. Cela peut être le cas de la chaleur des rayons du soleil, le bruit de la pluie fine, le sourire d’un enfant dans les transports en commun, etc.

On peut être stressé(e) et frustré(e) de ne pas avoir réussi à accomplir une tâche dans son travail, mais apprécié un moment, un geste, un sourire pour se redonner joie et confiance. Si vous arrivez à apprécier les moments, les détails, les petits plaisirs de la vie, vous chasserez les émotions négatives et vous leur opposerez une vision plus positive.

2. PENSEZ À VOUS DANS LE BON SENS

Pensez-vous le plus souvent à ce que vous avez ou à ce que vous n’avez pas ? J’imagine qu’il est plus facile de rédiger une liste de ce que vous aimeriez avoir. Une belle maison ? Une voiture neuve ? Un voyage dans une superbe destination ?

Et si vous regardiez ce que vous avez vraiment en votre possession ? N’est-ce pas merveilleux tous les objets que vous avez en ce moment même à votre disposition ? Au-delà même des besoins matériels et si l’argent facilite grandement la vie, l‘amour pour vos proches est certainement plus important. Et si l’argent et la prospérité assurent le bonheur, pourquoi tant de personnes célèbres s’enfoncent dans la drogue et l’alcool ?

A ce sujet, on peut évoquer la célèbre citation de Saint Augustin “Le bonheur, c’est de continuer à désirer ce qu’on possède”. Mais on peut aussi parler de Diogène de Sinope. Quand Alexandre le Grand, roi de Macédoine alla à sa rencontre en lui demandant s’il avait besoin de quelque chose, Diogène aurait répondu “Oui, ôte-toi de mon soleil”.

Je ne dis pas de ne pas donner le meilleur de soi-même pour monter dans l’échelle sociale et gagner en estime. Mais de faire la part des choses en comprenant qu’il existe une multitude d’éléments qui peuvent nous rendre heureux maintenant et qu’il est essentiel de pouvoir se concentrer dessus.

Evidemment, si vous êtes dans une période délicate de votre vie, vous ne le verrez pas ainsi… C’est pour cela que je vous propose de suivre la troisième clé.

3. Reconnaître ses émotions négatives

Le psychologue Albert Ellis distingue deux sortes d’émotions négatives :

  1. Les saines : le chagrin quand survient un évènement tragique. La tristesse d’une distance, d’un animal de compagnie souffrant, de la perte d’un travail, etc.
  2. Les malsaines : la rage, l’envie, la jalousie, un comportement disproportionné par rapport à une situation donnée, etc.

Les émotions négatives saines peuvent être évacuées avec du temps et de l’énergie. Il est difficile quand la situation survient d’avoir une vision positive et il sera nécessaire d’évacuer avec du temps le chagrin que vous avez.

En revanche, les émotions négatives malsaines sont à éviter à tout prix. Elles ne font qu’engendrer de l’anxiété, de la colère, voire même de la violence. Il faut donc absolument leur opposer des émotions positives et de penser à vous dans le bon sens.

Enfin, j’aimerais rappeler la citation “A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire”. Pour acquérir de la gratitude, il va falloir vaincre les épreuves difficiles. La vie est constituée de situation confortable et inconfortable. Dans cette dernière, il sera primordial de l’effort supplémentaire pour que la pensée positive soit un rempart efficace. Pour cela, des outils sont efficaces et sont expliqués ci-dessous.

4. Ecrire des messages de remerciement aux personnes inspirantes 

Quand était-ce la dernière fois que vous avez dit à quelqu’un combien vous l’appréciez ? Est-ce que vous considérez vos amis et votre famille comme acquis ? Etes-vous capable de vous souvenir de la dernière fois où on vous a vraiment remercié pour un acte ? Cela a dû vous faire du bien, non ?

Le fait de dire merci renforce les liens entre les êtes et secrète de la dopamine, la molécule du bien-être du cerveau. Un merci est bénéfique à la fois pour nous que pour notre destinataire. Il est ainsi essentiel de remercier les personnes qui comptent pour vous et qui vous ont apporté de la valeur votre vie. Vous éprouverez un sentiment de bien-être en donnant de la valeur aux autres. Ce sentiment doit permettre de vous mener votre vie avec des pensées positives.

Un outil intéressant sur le sujet d’être reconnaissant et déclarer ouvertement ses sentiments à une personne qui compte ou a comptée pour nous. Savoir remercier et exprimer de la gratitude s’acquièrent au fil du temps. L’exercice est donc de s’exercer en écrivant une lettre de remerciements.

Pour cela, pensez à une personne qui vous fait sentir bien et que vous n’avez jamais pris le temps d’être reconnaissants. Si possible, envoyez cette lettre en format papier et même mieux, de la lire à haute voix. Si cela n’est pas possible, faites lui passer d’une manière originale. Il faut que le bénéfice soit partagé par les deux personnes en libérant les émotions.

5. TENIR UN JOURNAL DE BORD – GRATITUDE 

La cinquième clé consiste à tenir un journal de bord, un cahier secret où vous exprimerez chaque jour vos moments de gratitude. C’est l’exercice des trois petits bonheurs qui consistent chaque soir à noter trois moments dans la journée où vous avez ressenti de la joie, du soulagement, une envie de dire merci.. Il est également important de comprendre et d’argumenter sur le pourquoi de cette reconnaissance. Vous pouvez commencer votre phrase par “J’ai été reconnaissant de…” ou  “Aujourd’hui, j’aimerais dire merci à…”.

Cet exercice nous incite à penser notre journée, à ce qu’on a fait, à être conscient de nos actes en leur posant des mots dessus. Et les raisons d’être reconnaissant sont nombreux si on y réfléchit. Pour vous donner une idée, vous retrouverez ci-dessous mes trois petits bonheurs de la journée.

Expression de gratitudePourquoi ce sentiment
Aujourd'hui, je suis reconnaissant envers le vétérinaire qui a diagnostiqué ce qu’avait mon chat.
J’étais très inquiet car j'avais peur qu'un os soit cassé. Finalement, il m’a rassuré.
Je suis reconnaissant d'avoir un travail et un salaire.Cet argent a permis de payer la consultation pour mon chat, mais aussi de pouvoir vivre à ma faim chaque jour.
Je suis reconnaissant d'avoir de bonnes discussions avec mes ami(e)s.Grâce à ces échanges, je me sens bien et on rigole beaucoup.

Efforcez-vous d’être régulier. Si vous le faites une fois et puis que vous arrêtez pendant une semaine, l’intérêt de l’exercice va s’estomper. La clé pour s’ouvrir à la gratitude et la répétition de l’effort. Plus on s’ouvre à la reconnaissance plus on devient résilient au stress.

6 Clés bonus – CRÉER UNE ROUTINE de reconnaissance

En relation avec le journal de bord, il est utile de pouvoir se créer des moments de routine où la gratitude et la reconnaissance interviendront. Peut-être est-ce par la méditation ? Peut-être par des rappels visuels comme des photographies, des cartes postales ou mêmes des vidéos en favoris sur l’ordinateur. Le fait d’avoir un décor d’une ou plusieurs pièces bien rempli vous permettra instinctivement de penser positivement. Pareil avec de belles images à contempler sur son ordinateur/tablette.

Enfin, si vous connaissez des personnes qui sont dans la même démarche, cela vous aidera !

Source : La Pensée Positive pour les nuls : Averil Leimon, Gladeana McMahon, Béatrice Millêtre.

3 Conseils pour une Communication Non Violente

rawpixel 983649 unsplash - 3 Conseils pour une Communication Non Violente

 

La communication est l’ensemble des interactions avec autrui qui transmettent une quelconque information. La communication non violente met des mots sur ce qui peut augmenter ou diminuer notre bien-être. Pour cela, elle mise sur l’intérêt de bien discerner la différence entre les faits et les jugements. En effet, quand on mélange fait et jugement, notre interlocuteur aura tendance à se replier.

1. L’OBSERVATION ET LE JUGEMENT

L’observation consiste à énoncer le fait en toute objectivité. Par exemple, si votre enfant a raté un contrôle de Français, le fait est qu’il n’a pas bien révisé sa dernière leçon. En aucun cas, qu’il est nul en français et/ou qu’il n’y a arrivera jamais.

Ainsi, si nous devons donner notre avis, car un comportement nous déplaît, il est nécessaire d’énoncer clairement ce à quoi nous réagissons sans y mêler d’évaluation. 

Il est donc préférable de dire “Tu n’a pas laissé traverser le piéton” plutôt que “Tu n’as aucune politesse”. Le deuxième énoncé est une évaluation que l’on pose sur un fait simple. De la même façon, il est plus opportun de dire “Tu t’es levé à 10 H ce matin” plutôt que “Tu passes ton temps à faire des grasses matinées”.

Ce travail de séparation entre les observations et les évaluations nous aide à travailler notre langage et notre communication. Il nous permet d’y voir plus clair. Et aussi, de se rendre compte de l’impact des mots et des formules de phrases.

2. LES SENTIMENTS

Une autre composante de la Communication Non Violente réside dans les sentiments que nous souhaitons transmettre. Pour cela, il est nécessaire d’avoir en sa possession un vocabulaire élargi pour une expression claire et de ne pas se contenter de mots vagues. 

Quand je parle de mots vagues, je me réfère à des mots comme “Je me sens bien” ou “Je suis content”. S’ils expriment certes un sentiment, ils ne permettent pas de procurer une pensée détaillée. Il sera meilleur de dire “Je suis joyeux” ou “Cette idée me remplit de joie”.

Les sentiments sont les boussoles de notre bien et de notre mal être. A nous de pouvoir poser des mots sur ce que nous ressentons. En toute objectivité et dans le respect que nous devons à soi-même.

Voici une petite liste de sentiments bien utile à connaître :

SATISFACTIONNON SATISFAIT
absorbéA cran
à l'aiseaccablé
amicalaffligé
amuséaigri
apaiséangoissé
attendrianxieux
calmebouleversé
captivéchagriné
charméconsterné
émerveillécontrarié
enchantécraintif
épanouicrédule
exaltédéconcerté
fascinédéçu
impliquédéfait
inspirédémuni
joyeuxdésespéré
plein d'entraindéstabilisé
posédévasté
radieuxeffondré
rafraîchieffrayé
réjouiépuisé
sereinfébrile
soulagéfrustré
tendrehostile
tonifiéincertain
touchéinerte
tranquilleinquiet
vibrantirrité
vivifiémal à l'aise
encouragéméfiant
pétillantnerveux
reconnaissantperplexe
fierpréoccupé
en effervescencetendu

En se servant d’un riche vocabulaire, on pourra être plus à l’aise dans l’expression de ses sentiments. Toutefois, il est nécessaire de faire la distinction entre le sentiment et un jugement que l’on peut porter à soi-même. Dire “Je suis nul en math” est une évaluation et non l’énoncé d’un sentiment. Au contraire, “Je suis frustré car je n’arrive pas à faire de l’exerce” exprime davantage son ressenti et son mal-être par rapport à une situation donnée.

3. LES BESOINS

Une autre composante de la Communication Non Violente repose sur le besoin. Nous avons tous des envies que l’on souhaite exprimer. Pour cela, il est important d’accepter la responsabilité de ses besoins et de ses sentiments. Projeter la faute sur les autres ne fera qu’envenimer la situation.

Une astuce dans cet exercice est d’employer le “Je” qui se réfère à notre perception plutôt que le “Tu” qui peut paraître agressif pour autrui. Ainsi, il est préférable de dire “Je me sens triste ce matin parce que je voulais parler de choses qui me tiennent à coeur” plutôt que “Tu m’as énervé(e)e hier, car tu ne m’as pas écouté”. 

Dans ces syntaxes de phrases, vous pouvez utiliser les expressions tels que : “parce que je” ou “je me sens” ou encore “cela me rend”. Le tout est de bien exprimer son sentiment en se basant sur les faits du comportement d’autrui. Cela permet d’éviter la culpabilité et la projection de nos jugements sur les autres.

  • Evitez de dire : Si tu vas en faculté de droit, je serais content(e)
  • Préférez : Quand je vois ton inscription en faculté de droit, je me sens joyeuse !

Voici une liste de nos besoins pouvant aider à l’expression :

  • Autonomie : rêves, buts, valeurs, sens
  • Bien-être : abri, contact, eau, expression, exercice, nourriture, protection, repos
  • Communication : beauté, spiritualité, ordre
  • Epanouissement : authenticité, créativité, intégrité
  • Interdépendance : amour, chaleur, confiance, réconfort, sincérité

En résumé, la Communication Non Violente a pour objectif d’exprimer nos besoins et nos sentiments sans employer de formules abstraites. Un clair basé sur l’observation et aidant autrui, lui permettra d’y réagir favorablement.

rawpixel 983649 unsplash - 3 Conseils pour une Communication Non ViolenteSource : La Communication Non Violente – Marshall B. Rosenberg

Comment rapidement prendre une décision ? Deux outils pratiques expliqués !

miguel a amutio 1007938 unsplash - Comment rapidement prendre une décision ? Deux outils pratiques expliqués !

<iframe width=”560″ height=”315″ src=”https://www.youtube.com/embed/ykb-joK2clE” frameborder=”0″ allow=”accelerometer; autoplay; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture” allowfullscreen></iframe>

Prendre une décision n’est pas aisé. Comme le dicton l’évoque “Choisir, c’est renoncer”. Il est parfois, et même souvent difficile d’effectuer le bon choix. D’autant plus que des facteurs extérieurs et émotionnels se mêlent à un raisonnement logique. Heureusement, il existe de nombreux outils pour permettre de prendre une décision rapidement et sans la regretter. Dans cet article, je vais vous en citer deux, même s’il en existe de nombreux autres.

1. Le processus des trois étapes :

Cet outil consiste en une démarche en trois étapes qui vous permettront de prendre une décision quand vous semblez être perdu(e).

1. Faites une liste des avantages et des inconvénients de chaque option et écrivez là sur du papier. Faites simple et évitez de rentrer dans le détail de chaque argument.

  • Avantage de se coucher tôt : être en forme, se sentir bien, le plaisir d’être au chaud.
  • Désavantage de se coucher tôt : ne pas pouvoir voir sa série, rester chez soi au lieu de rester avec ses ami(e)s, le risque de ne pas arriver à s’endormir.
  1. Après avoir rédigé(e) votre liste, regardez là et tentez d’être objectif sur les éléments qui semblent les plus pertinents pour vous en ce moment. Réduisez dans la mesure du possible les options à seulement deux possibles.

Eliminer toutes les informations superflues et les arguments qui ont le moins d’intérêt, restez avec l’essentiel. Supprimez les raisons émotionnelles, celles que vous pourriez regrettez si vous agissez ainsi.

3. Choisissez ensuite l’option qui est susceptible d’avoir le plus davantage ou celle qui a le moins de point négatif. Si aucune des deux options se détache, demandez à un ami avec de l’expérience dans ce genre d’exercice ce qu’il choisirait. Demander de l’aide ne signifie en aucun cas se soumettre ou ne pas être capable de choisir par soi-même, mais plutôt, de renforcer son expérience par celle des autres.

Une fois, votre option choisie, restez ferme et ne pensez même pas à revenir sur votre décision. C’est fait, c’est fait. Soyez engagé(e) avec votre décision. C’est votre estime et le respect que vous avez vis-à-vis de vous-même qui est en jeu.


2. La piece psychologique 

Le deuxième outil que j’aimerais vous présenter est finalement très simple d’utilisation et fait appel à votre subconscient. Cet exercice fonctionne souvent, et même encore mieux si une personne est à vos côtés qu’elle qu’elle soit. Le tout est d’être honnête avec vous-même. Encore une question d’estime et de respect pour soi.

Attention pour cet outil, il faudra préalablement que vous ayez réduit vos options à deux choix possibles.

  1. Nommez les deux choix à votre disposition et portez les à connaissance de la personne qui est avec vous (ou à vous seul).
  2. Prenez une pièce qu’elle qu’elle soit et attribuez à chaque côté de la pièce un de vos choix. Prenez conscience que vous ne pourrez pas changer d’avis et vous vous engagez à respecter ce que la pièce vous indiquera.
  3. Lancez la pièce en l’air, laissez la retomber sur votre main et NE LA REGARDEZ PAS.
  4. Demandez-vous rapidement qu’elle côté de la pièce préfériez-vous voir ? Faites cela instinctivement.
  5. Laissez tomber la pièce dans votre poche SANS LA REGARDER.
  6. Vous devriez savoir quel côté vous préférez et vous vous engagez dans ce choix.

Attention, il est possible que cela génère un petit stress qui vous empêche de savoir, à ce moment-là, REGARDEZ la pièce et MAINTENEZ VOTRE ENGAGEMENT PRÉALABLE et respecter le choix attribué.

La raison du succès de ce “jeu” provient la pression de prendre une décision à l’instant T. Votre cerveau s’activera pour choisir le meilleur et/ou le moins pire des choix possibles. Enfin, c’est encore mieux avec une autre personne afin de renforcer cette pression.

Voila, vous avez deux outils efficaces à votre disposition. Maintenant, prenez vos décisions ! 

50 citations positives qui poussent à l’action !

morning 2264051 1280 - 50 citations positives qui poussent à l'action !

morning 2264051 1280 - 50 citations positives qui poussent à l'action !

« Vous êtes né avec un potentiel. Vous êtes né pour la bonté et la confiance. Vous êtes né avec des idéaux et des rêves. Vous êtes né pour accomplir de grandes choses. Vous êtes né avec des ailes. Vous n’êtes pas fait pour ramper, alors ne le faites pas. Vous avez des ailes. Apprenez à les utiliser et envolez-vous ! » Rumi, poète du XIIIe siècle

L’archer est un modèle pour le sage. Quand il a manqué le milieu de la cible, il en cherche la cause en lui-même. » Confucius

« Ce que l’on crée en soi se reflète toujours à l’extérieur de soi. C’est la loi de l’univers. » Shakti Gawan

« On a toujours le choix. On est même la somme de ses choix. » Joseph O’Connor

« La vie est comme un miroir. Si tu lui souris, elle te renvoie ton image. » Louis Nucera

« Si vous faites ce que vous vous avez toujours fait, vous recevrez ce que vous avez toujours eu. C’est dans vos moments de décision que vous façonnez votre destinée. » Anthony Robbins

love 560783 1280 - 50 citations positives qui poussent à l'action !

« La vie n’est pas d’attendre que les orages passent, c’est d’apprendre comment danser sous a pluie. » Sénèque

« Si tu es en peine à cause d’une chose extérieure, ce n’est pas cette chose qui te trouble, c’est le jugement que tu portes sur elle. » Marc Aurèle

« La chose la plus difficile est de n’attribuer aucune importance aux choses qui n’ont aucune importance. » Charles de Gaulle

« Si vous voulez que la vie vous sourie, apportez-lui d’abord votre bonne humeur. » Baruch Spinoza

« L’optimiste ne refuse jamais de voir le côté négatif des choses ; il refuse simplement de s’attarder dessus. » Alexandre Lockhart

« Le succès n’est pas la clé du bonheur. Le bonheur est la clé du succès. Si vous aimez ce que vous faites, vous réussirez. » Albert Schweitzer

LeverSoleil Canigou - 50 citations positives qui poussent à l'action !

« La confiance en soi est le premier secret du succès. » Ralph Waldo Emerson

« Tout le monde est un génie. Mais si vous jugez un poisson sur ses capacités à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide. » Albert Einstein

« Si nous faisions tout ce dont nous sommes capables, nous nous surprendrions vraiment. » Thomas Edison

« Il n’y a pas de hasards, il n’y a que des rendez-vous. » Paul Eluard

« Deviens ce que tu es. Fais ce que toi seul peut faire. » Friedrich Nietzsche

« Tout ce que vous avez à faire, c’est décider de partir. Et le plus dur est fait. » Tony Wheeler

« Quiconque cesse d’apprendre est vieux, qu’il ait vingt ans ou quatre-vingts. Quiconque continue à apprendre reste jeune. » Henri Ford

positive 2223126 1280 - 50 citations positives qui poussent à l'action !

« Donnez-vous la permission d’être un débutant. » Julia Cameron

« Ne juge pas la journée en fonction de la récolte du soir, mais d’après les graines que tu as semées. » R.L. Stevenson

« Celui qui déplace la montagne, c’est celui qui commence par enlever les petites pierres. » Confucius

« Donner l’exemple n’est pas le principal moyen d’influencer les autres, c’est le seul moyen. » Albert Schweitzer

“Dans le domaine des idées, tout dépend de l’enthousiasme. Dans le monde réel, tout repose sur la persévérance.” Johann Wolfgang von Goethe

“Dites à tout le monde ce que vous voulez faire et quelqu’un vous aidera à l’accomplir.” W. Clement Stone

CanigouMikaetAlex 1 - 50 citations positives qui poussent à l'action !

Vous devez soit modifier vos rêves ou améliorer vos compétences.” Jim Rohn

“N’essayez pas de devenir un homme qui a du succès. Essayez de devenir un homme qui a de la valeur.” Albert Einstein

Tous les hommes pensent que le bonheur réside dans le sommet de la montagne, alors qu’il réside plutôt dans la façon de la gravir.”  Confucius

Le plus grand secret du bonheur, c’est d’être bien avec soi.” B. Fontenelle

Le plus difficile c’est de se décider à agir, le reste n’est que de la ténacité. “Amelia Earhart

“Si vous ne demandez pas, la réponse sera toujours non.” Nora Roberts

La motivation c’est quand les rêves enfilent leurs habits de travail.” Benjamin Franklin

Les difficultés ne visent pas à nuire mais à instruire.” Brian Tracy

morning 2243465 1280 - 50 citations positives qui poussent à l'action !

Le succès est la somme de petits efforts répétés jour après jour.” Leo Robert Collier

Avoir la foi, c’est monter la première marche même quand on ne voit pas tout l’escalier.” Martin Luther King

Si tout était facile, rien ne serait beau” Nancy Kawaya

“Conquérir sa joie vaut mieux que s’abandonner à la tristesse.” Andre Gide

« Ecouter la forêt qui pousse plutôt que l’arbre qui tombe. » Friedrich Hegel

« Avec nos pensées, nous créons le monde. » Bouddha

Considère celui qui te fait voir tes défaut comme s’il te montrait un trésor ». Boudha

« Veux-tu être heureux ? Donne du bonheur… » Saint-Exupéry

« Le bonheur est plus grand quand il est partagé. » Proverbe français

A vous de jouer !

7 discours qui motivent et poussent à passer à l’action !

Pushingyourselfto thelimit isworth it. 2 - 7  discours qui motivent et poussent à passer à l'action !
Passer à l’action n’est pas chose aisée. J’ai rédigé un article traitant d’ailleurs de la procrastination que je vous invite à lire.Mais parfois, il suffit d’un mot, d’une phrase, d’un discours pour nous permettre de gagner en énergie et de se motiver. Il existe une multitude de séquences inspirantes sur internet prononcées par des personnalités de tout horizon. J’ai volontairement choisi ici d’en filtrer 7. Choisir c’est renoncer, j’ai ainsi tenté de vous offrir un condensé des discours motivants les plus populaires. Je vous invite par la suite, d’approfondir et d’en rechercher d’autres (notamment les célèbres Ted Talks.)

1. Charlie Chaplin, l’appel à la paix

Charlie Chaplin – Le Dictateur (début du discours 41 secondes). 
Dans cette vidéo, Charlie Chaplin interprète à la fois un modeste barbier juif et Hynkel, un dictateur. Il consacra du temps pour préparer ce discours où le barbier qui a été pris pour Hynkel lance un appel à la paix et à la révolte. Si beaucoup de personnes ont critiqué le discours, d’autres trouvent le trouvent inspirant. En tout cas, les propos restent d’actualité…

Traduction française

Texte de la vidéo : Espoir… Je suis désolé, mais je ne veux pas être empereur, ce n’est pas mon affaire. Je ne veux ni conquérir, ni diriger personne. Je voudrais aider tout le monde dans la mesure du possible, juifs, chrétiens, païens, blancs et noirs. Nous voudrions tous nous aider si nous le pouvions, les êtres humains sont ainsi faits. Nous voulons donner le bonheur à notre prochain, pas lui donner le malheur. Nous ne voulons pas haïr ni humilier personne. Dans ce monde, chacun de nous a sa place et notre terre est bien assez riche, elle peut nourrir tous les êtres humains. Nous pouvons tous avoir une vie belle et libre mais nous l’avons oublié.L’envie a empoisonné l’esprit des hommes, a barricadé le monde avec la haine, nous a fait sombrer dans la misère et les effusions de sang. Nous avons développé la vitesse pour nous enfermer en nous-mêmes. Les machines qui nous apportent l’abondance nous laissent dans l’insatisfaction. Notre savoir nous a fait devenir cyniques. Nous sommes inhumains à force d’intelligence, nous ne ressentons pas assez et nous pensons beaucoup trop. Nous sommes trop mécanisés et nous manquons d’humanité. Nous sommes trop cultivés et nous manquons de tendresse et de gentillesse. Sans ces qualités humaines, la vie n’est plus que violence et tout est perdu.Les avions, la radio nous ont rapprochés les uns des autres, ces inventions ne trouveront leur vrai sens que dans la bonté de l’être humain, que dans la fraternité, l’amitié et l’unité de tous les hommes. En ce moment même, ma voix atteint des millions de gens à travers le monde, des millions d’hommes, de femmes, d’enfants désespérés, victimes d’un système qui torture les faibles et emprisonne des innocents.Je dis à tous ceux qui m’entendent : Ne désespérez pas ! Le malheur qui est sur nous n’est que le produit éphémère de l’habilité, de l’amertume de ceux qui ont peur des progrès qu’accomplit l’Humanité. Mais la haine finira par disparaître et les dictateurs mourront et le pouvoir qu’ils avaient pris aux peuples va retourner aux peuples. Et tant que des hommes mourront pour elle, la liberté ne pourra pas périr.Soldats, ne vous donnez pas à ces brutes, à une minorité qui vous méprise et qui fait de vous des esclaves, enrégimente toute votre vie et qui vous dit tout ce qu’il faut faire et ce qu’il faut penser, qui vous dirige, vous manœuvre, se sert de vous comme chair à canons et qui vous traite comme du bétail. Ne donnez pas votre vie à ces êtres inhumains, ces hommes machines avec une machine à la place de la tête et une machine dans le cœur. Vous n’êtes pas des machines. Vous n’êtes pas des esclaves. Vous êtes des hommes, des hommes avec tout l’amour du monde dans le cœur. Vous n’avez pas de haine, sinon pour ce qui est inhumain, ce qui n’est pas fait d’amour. Soldats ne vous battez pas pour l’esclavage mais pour la liberté. Il est écrit dans l’Evangile selon Saint Luc « Le Royaume de Dieu est dans l’être humain », pas dans un seul humain ni dans un groupe humain, mais dans tous les humains, mais en vous, en vous le peuple qui avez le pouvoir, le pouvoir de créer les machines, le pouvoir de créer le bonheur. Vous, le peuple, vous avez le pouvoir, le pouvoir de rendre la vie belle et libre, le pouvoir de faire de cette vie une merveilleuse aventure. Alors au nom même de la Démocratie, utilisons ce pouvoir. Il faut tous nous unir, il faut tous nous battre pour un monde nouveau, un monde humain qui donnera à chacun l’occasion de travailler, qui apportera un avenir à la jeunesse et à la vieillesse la sécurité.Ces brutes vous ont promis toutes ces choses pour que vous leur donniez le pouvoir : ils mentaient. Ils n’ont pas tenu leurs merveilleuses promesses : jamais ils ne le feront. Les dictateurs s’affranchissent en prenant le pouvoir mais ils font un esclave du peuple. Alors, il faut nous battre pour accomplir toutes leurs promesses. Il faut nous battre pour libérer le monde, pour renverser les frontières et les barrières raciales, pour en finir avec l’avidité, avec la haine et l’intolérance. Il faut nous battre pour construire un monde de raison, un monde où la science et le progrès mèneront tous les hommes vers le bonheur. Soldats, au nom de la Démocratie, unissons-nous tous !

2. Steve Jobs se livre à Stanford

Discours de Steve Jobs – Traduction dans la vidéo !
Dans cette ce discours à Stanford Steve Jobs se livre. Il est comme un testament au génie de la marque à la pomme. Il avoue qu’il n’a pas de diplôme et qu’il souhaite aborder trois aspects de sa vie. Il raconte son histoire personnelle, ses succès, ses échecs, la maladie et la mort.

3. Jim Carrey mêlant la sagesse, l’humour et la philosophie

Jim Carrey  – Mettez la traduction sur YouTube
Jim Carrey n’est pas un seulement un comédien, il est aussi un grand orateur. Sa prestation à la Maharishi University of Management est un exemple de narration philosophique et humoristique permettant de réfléchir.Les deux phrases marquantes sont “Comment comptez-vous servir le monde ? A quels besoin du monde votre talent peut-il répondre ? C’est tout ce que vous devez savoir.

4. Vidéo de motivation complète 

Vidéo de motivation complète 
Dans cette vidéo, traduite en anglais, on assiste à la narration d’une histoire. Celle d’une personne qui a un rêve qu’il doit protéger. Celle de célébrités qui ont échoué avant de réussir comme Denzel Washington.La vidéo est illustrée par des images de victoires, de joies, d’inspirations…

5. Les 7 minutes qui vont transformer votre vie

Vidéo réalisé par le travail d’un Québécois 
Dans cette vidéo, un jeune homme de 16 ans a réalisé un travail titanesque d’image, de son et de texte. Il a tout rédigé et enregistré lui même. Vidéo et voix prenantes qui nous prennent par les tripes.Citations :  “Un guépard ne réalise pas qu’il est l’animal le plus rapide car ses semblables le sont aussi…” “Devenir la meilleure version de soi-même, voilà la perfection” “Peut-être que vous n’êtes pas la personne la plus chanceuse ou talentueuse, mais vous devez être la personne qui fournit le plus d’effort” 

6. 300, un discours de bravoure

Discours final du film 300
Dans cette vidéo à la fin du Film du 300, c’est l’heure de l’affrontement entre les Spartiates et les Perses. Le discours est entraînant, motivant, en l’honneur des 300. Texte : Souvenez-vous de nous , c’est l’ordre le plus simple qu’un Roi puisse donner, souvenez-vous de ce pour quoi nous avons sacrifié nos vies, il ne désirait pas  qu’on le glorifie avec des chansons, des monuments, ou des poêmes de bravoure et de batailles, ce qu’il souhaitait était simple, souvenez-vous des 300,  c‘est ce qu’il m’a dit. C’était là son voeu, pour les siècles à venir. Puissent chaque âme traversant ce champ de bataille, entendre des pierres anciennes, s’élever des murmures, en une seule voix.Passant, va dire à Sparte que nous sommes morts ici pour obéïr a ces lois. Ainsi est mort mon Roi. Ainsi sont morts mes frères. Voici bientôt un an. Longtemps je me suis demandé pourquoi mon roi réclamait un récit de victoire, le temps lui a donné raison.Parce-que de citoyen Grec, en citoyen Grec, la nouvelle s’est répendue. Que le valeureux Léonidas et ses 300 hommes bravement morts au combat ont tous sacrifié leur vie. Non seulement pour Sparte, mais pour toute la Grèce et pour les promesses d’avenir qui dans ce pays, abondent. Et c’est maintenant, c’est ici, dans l’âpreté de cette partie du monde que l’on appelle Platée, que Xerxès et ses hommes connaitront la mort et l’anéantissement.Ils sont la ces Barbares que la terreur affole, le coeur étranglé par l’effarement et la crainte. Leurs doigts sont raidis et glacés d’épouvante, car ils ne savent que trop bien quelles horreurs sans nom les leurs ont subit à la pointe des épées et des lances des 300. Ils sont quand même là devant,de l’aute côté de la plaine, s’avançant vers 10.000 Spartiates à la tête d’une armée de 30.000 Grecs. L’ennemi compte à peine trois fois plus d’hommes que nous. Les dieux sont avec les Grecs. Aujourd’hui nous allons délivrer le monde du mysticisme et de la tyrannie et entrer dans une ère de lumière dont on arrive à peine a imaginer les promesses ! Gloire à la mémoire du Roi Leonidas et de ses braves et courageux 300.

7. Al Pacino : chercher les centimètres

Al Pacino – Film L’enfer du dimanche avant le match final
Dans cette vidéo, Al Pacino nous livre un moment poignant de discours d’avant match. Pour motiver les joueurs, il les appelle à rechercher le petit détail, gagner la petite bataille, de se battre pour le centimètre et d’avoir confiance en ses coéquipiers pour faire le même effort. Poser un pas après l’autre tant individuellement que collectivement. Un message inspirant et stimulant !Texte : Je ne sais pas quoi vous dire en fait. Trois minutes avant le plus grand combat de nos carrières. Tout se joue aujourd’hui. Soit nous guérissons en tant qu’équipe, soit nous nous écroulons, centimètre après centimètre, jeu après jeu, jusqu’à la fin… Nous sommes en enfer messieurs. Croyez-moi. Nous pouvons y rester, nous faire massacrer… Ou nous pouvons nous battre et revenir dans la lumière. Nous pouvons remonter de l’enfer centimètre par centimètre. Je ne peux pas le faire à votre place.Je suis trop vieux. Je regarde autour de moi, je vois ces jeunes visages et je me dis que j’ai fait tous les mauvais choix qu’un homme d’âge mûr peut faire. Croyez-le ou non, j’ai claqué tout mon fric. J’ai fait fuir tous ceux qui m’ont aimé. Ces jours-ci, je ne peux plus me regarder dans la glace… Quand on vieillit, certaines choses vous sont enlevées. Ça fait partie de la vie. Mais on n’apprend ça que quand on commence à perdre des choses. On apprend que la vie se joue centimètre par centimètre. Le football aussi. Dans les deux jeux, la vie ou le football, la marge d’erreur est très mince. Un demi-pas trop tard ou trop tôt, et on n’y arrive pas tout à fait. Une demi-seconde avant ou après, et on n’attrape pas tout à fait. Ces centimètres que nous voulons sont partout autour de nous. Dans chaque phase de jeu, à chaque minute, à chaque seconde.Dans cette équipe, on lutte pour chaque centimètre. Dans cette équipe, on se déchire et on déchire tout le monde autour pour chaque centimètre. On griffe de nos ongles pour chaque centimètre. Parce qu’on sait qu’à la fin, le total de tous ces centimètres fera la putain de différence entre gagner et perdre ! Entre vivre et mourir !Je vais vous dire : dans tout combat, c’est celui qui est prêt à mourir qui gagnera ce dernier centimètre. Et si j’ai encore un peu de vie, c’est que je veux encore lutter et mourir pour ce centimètre. Parce que vivre, c’est ça ! Ces quinze centimètres devant vous ! Je ne peux pas vous y forcer ! Regardez ce type à côté de vous ! Regardez-le dans les yeux ! Vous verrez un type qui foncera avec vous. Vous verrez un type qui se sacrifiera pour l’équipe parce qu’il sait que le moment venu, vous en ferez autant pour lui… C’est ça une équipe messieurs. Soit nous guérissons, maintenant, en équipe… Soit nous mourrons, en individus. C’est ça le football, les gars. Rien de plus. Eh bien, qu’allez-vous faire ?Merci à toutes les personnes qui ont posté les vidéos en ligne !Robin

5 qualités des introvertis ! A ne pas confondre avec la timidité

Pushingyourselfto thelimit isworth it. - 5 qualités des  introvertis ! A ne pas confondre avec la timidité

Avez-vous déjà entendu parler des introvertis ? Du fait d’être réservé ? De réfléchir avant d’agir ? Est-ce pour vous la même chose que la timidité ? Comme une forme d’inhibition sociale qui nous empêche de mener une action ? La différence entre l’introversion et la timidité est réelle. Si la deuxième concerne la peur de l’autre, voire une phobie sociale, la première est davantage liée à la sélection des personnes et au contrôle des stimulations.

En effet, nous allons le voir dans la précision de 5 facteurs clés. Mais en résumé, les personnes introverties nécessitent une connexion avec eux-mêmes et ont besoin de recharger les batteries entre différentes activités sociales.

La notion a d’ailleurs été « inventée » par le psychiatre Suisse Carl Gustav Jung. C’est également une dimension importante du test de personnalité de Myers Briggs que je vous invite à découvrir.

http://robinalves.fr/2018/05/16/tu-veux-comprendre-le-mbti-cet-article-est-pour-toi/

1. Les introvertis ont une bonne capacité d’écoute

Tout d’abord, les personnes introverties à la différence des personnes extraverties, portent un fort intérêt à autrui. Elles ont une grande capacité d’écoute et apprécient les discussions en tête à tête.

Cela leur permet d’attirer de la confiance et de la sympathie et d’être pris au sérieux. Elles peuvent également rebondir avec des questions pertinentes et recueillir de précieuses informations qui les amèneront ensuite à agir.

Si nous avons tendance dans la société occidentale à mettre en avant les grands orateurs et/ou les personnes qui s’imposent par la voix, les personnes introverties se démarqueront eux, par une écoute active. Nous retrouvons de nombreux introvertis dans les métiers du conseil, de l’aide à la personne et de l’insertion. 

2. Les introvertis ont un meilleur niveau d’activité cérébral et une meilleure créativité

Les introvertis sont des personnes qui réfléchissent avant d’agir. Elles ont ainsi besoin d’un espace propre à eux, de calme et de silence pour pouvoir se sentir bien. De même, dans le cadre professionnel, ces personnes seront plus efficaces dans un climat harmonieux.

Dès lors, une erreur des extraverties est de vouloir changer cet état d’esprit alors qu’il faudrait au contraire, valoriser cette nécessité. C’est ce que l’on voit notamment  dans les activités sociales. On dit rarement à un extraverti “Ne vas pas à la fête, il y’a trop de monde et ça va se finir tard, il faudrait que tu lises un livre”, mais on dit  plus souvent à un introverti “Reste à la fête, ne soit pas associable ” ou encore “Tu pars maintenant ? Tu es un pyjama !”

Peut-être que vous vous reconnaissez des personnes qui agissent de la sorte ? Dans notre société occidentale, nous avons tendance à mettre trop souvent en avant les extraverties et leurs activités sociales (ce qui n’est pas mauvais en soi) au détriment des introvertis. En fait, tout est question d’équilibre, de proportionnalité. Nous avons besoin des deux pour créer un vivre ensemble plus harmonieux.

Etre introverti, c’est aussi être créatif. Le fait de réfléchir, d’avoir de nombreux moments pour soi et de penser les choses permet de développer l’imaginaire, les idées et ainsi la créativité.

Nous pouvons citer de grands personnages historiques et créatifs comme John Lennon, JK Rowling, J.R Tolkien ou encore Pablo Picasso. D’ailleurs, la plupart des écrivains peintres ou encore photographes sont introvertis.

La créativité apparaît également dans le monde des idées et de la politique. Si nous pouvons citer Montaigne, Jean-Jacques Rousseau ou Gandhi, n’oublions pas Bouddha, Moïse ou Jesus qui ont développé leurs idées (que l’on soit d’accord ou pas) pour être en mesure de les offrir au monde.

3. Les introvertis parlent avec conviction

Si les introvertis parlent moins que les personnes extraverties, ils s‘expriment généralement avec conviction sur les sujets qui les intéressent.

Ils ne sont pas forcément intéressés par les discussions du quotidien, par les échanges de banalités qui peuvent les ennuyer. Au contraire, ils préfèrent la profondeur des idées et ont besoin de choisir leur interlocuteur.

Si cela est respecté, il sera plutôt facile d’avoir des échanges intéressants avec eux. De toute façon, un introverti aura des facilités d’écoute ce qui peut mener à des échanges de qualité.

4. Des êtres calmes, autonomes et pacifiques

Les introvertis ne sont pas à l’aise avec les conflits. C’est d’ailleurs un reproche qui leur est souvent fait. Ils préfèrent la diplomatie qu’aux grandes joutes verbales et de dispute et préféreront se retirer pour analyser la situation plutôt que de faire exploser leur colère devant tout le monde.

Bien sur, tout dépend du contexte et des personnalités propre à chacun. Il se peut que la personne introvertie déchante, mais cela ne sera pas dans sa nature originelle.

D’autre part, les introvertis sont autonomes dans leurs actions. Ils aiment travailler seuls, en indépendance et sont fiers de montrer leurs résultats à autrui une fois le projet terminé. Ce travail en autonomie permet une meilleure concentration et ainsi, d’être plus efficace (les personnes extraverties sont davantage sensibles aux stimuli extérieurs comme les réseaux sociaux…).

5. quelques traits de caractère des personnes introverties:

Voici quelques traits de caractères qui permettent de valoriser les introvertis : 

  • Ils préfèrent entreprendre une seule chose à la fois.
  • Sont à l’écoute des autres.
  • Aiment parler de ce qui les intéresse.
  • Réfléchissent avant d’agir et prennent du temps pour prendre la meilleure décision possible.
  • Sont remplis d’idées, d’images, de souvenirs et ont une vie intérieure riche.
  • Posent des questions réfléchies et entretiennent des conversations de qualité.
  • Ils sont davantage concentrés sur leurs tâches et sont amenés à réaliser de grandes choses.
  • Aiment sortir et pratiques de nombreuses activités, mais dans le respect de leur personnalité.
  • Ils aiment les diner en tête à tête.
  • Ce sont des êtres principalement joyeux de l’intérieur.

Source : Jobat 

Conclusion  :  Pour conclure, si nous avons exposé certaines qualité des personnes introverties, c’est principalement pour contrebalancer la valorisation que l’on donne aujourd’hui aux extravertis. Tout est question d’équilibre, des facteurs sociaux ainsi que de son entourage.

Tout est dans l’acceptation, l’ouverture à autrui, à des personnalités différentes, sans jugement, à recevoir ce qui est bon de chaque personne. C’est un travail sur soi qu’il est intéressant d’opérer pour contribuer à une société plus harmonieuse.

Enfin et pour terminer, je vous présente une vidéo poignante de Susan Clair sur le pouvoir des introvertis. C’est un Ted Talks !

Vidéo Susan Clair : The power of Introverts 

https://www.ted.com/talks/susan_cain_the_power_of_introverts?language=en&utm_campaign=tedspread-sharetrade-b&utm_medium=referral&utm_source=tedcomshare

5 conseils pour comprendre le Type ENFJ – MBTI

TypeENFJ - 5 conseils pour comprendre le Type ENFJ - MBTI

Vous connaissez une personne qui dynamise positivement un groupe ? Un leader aux qualités humaines incroyables ? Ou bien, une personne qui veut résoudre vos problèmes même quand vous n’avez rien à faire ? Ce sont certainement tous des ENFJ ! Mais qu’est-ce que c’est ?

Le type ENFJ est une abréviation utilisée dans le cadre du test MBTI (Myers-Briggts Type Indicator) et fait partie des 16 types psychologiques proposés suite au test. Il fait partie du tempérament idéaliste “NF” (15% de la population) et représente à lui seul une petite partie, soit 2,5%.

1. Qu’est-ce qu’une personne ENFJ ?

Les ENFJ sont des personnes axées sur les individus et vivant dans un environnement lié à l’humain. Ce sont des personnes avenantes, curieuses et ouvertes aux autres. Mais ce sont surtout des personnes qui vont aider autrui à atteindre leur potentiel, à faire ressortir le meilleur. Pour un ENFJ, inspirer, encourager et procurer un bon moment sont des notions vitales.

Cette quête d’harmonie individuelle se retrouve aussi dans les valeurs d’un groupe. L’ENFJ semble connaître une infinité de personnes dans de nombreux domaines et cherchera constamment à les aider ou trouver des personnes pour les aider. Personne ne doit être laissé à l’abandon et tout le monde peut bénéficier d’un soutien et être encouragé. C’est ainsi que dans la société, les ENFJ sont des acteurs majeurs d’interactions, de lien social et de la fabrication collective. 

Au contraire, si les ENFJ sont en manque de relation ou si les personnes entourées ne sont pas heureuses, ils seront inquiets et se sentiront coupables. D’autre part, l’un des principaux problèmes quotidiens de l’ENFJ est sa tendance à trop se soucier des autres au point d’oublier son propre bien-être. Il pourra également être susceptible de manipulateur les autres à force de s’intéférer trop dans les relations.

Mais globalement, l’ENFJ est fiable et on peut compter sur lui à tout moment. En groupe et en amour, il prend son engagement au sérieux. Dans les loisirs il sera entraînant, et au travail, il saura appuyer sur les qualités de chacun et créer une ambiance collective pour atteindre les objectifs visés.

En fait, la citation de l’ENFJ pourrait être :  “Je suis fiable et responsable, j’attends la même chose de toi.”

ENFJ - 5 conseils pour comprendre le Type ENFJ - MBTI

2. Compréhension du profil et fonctions cognitives

E : Extraverti

L’extraversion selon le MBTI ne signifie pas forcément fête à tout va, joie et nouvelles aventures au quotidien. En fait, les ENFJ comme personnalité extravertie aiment interagir avec les autres et “gagnent” de l’énergie par le contact avec autrui. Ainsi, à la différence des introvertis qui en perdent dans les mêmes situations et ont besoin de solitude pour récupérer. Par ailleurs, les ENFJ aiment posséder et entretenir un large cercle de connaissances.

Exemple : Après une journée de travail au bureau, l’ENFJ retrouvera toute énergie durant un repas entre amis.

L’ENFJ est une personnalité qui parle beaucoup, mais qui sait se mettre en retrait quand cela est nécessaire. Il est possible si le sujet de conversation n’intéresse pas le ENFJ à penser qu’il n’est pas vraiment un extraverti.

C’est typiquement le cas des ENFJ qui portent de solides valeurs au sein d’un groupe. Ils pourront être porte-parole si besoin, mais laisseront volontiers les membres du groupe interagir entre eux.  De plus, lors de sujets n’abordant pas ses valeurs, il laissera volontiers les membres compétents échanger.

N: Intuition :

L’ENFJ préfère l’imaginaire et l’abstraction au côté pratique, concret et pragmatique. Comme l’INFJ (auquel il se ressemble sensiblement), il donne l’impression qu’il s’adapte vite aux personnalités et qu’il est capable de bien s’entendre avec tout le monde. Et à l’inverse, il n’est pas très doué avec les détails de la vie…

Attention comme l’INFJ, s’il côtoie des personnalités très “pragmatiques” et/ou avec des valeurs différentes, il aura davantage des difficultés sur du long terme à s’adapter. 

Les ENFJ concentrent également leurs attentions sur l’image globale d’une chose ou d’une situation plutôt que sur ses détails, sur le contexte plutôt que sur la chose en elle-même, sur les possibilités futures plutôt que sur les réalités immédiates.

Exemple typique : L’ENFJ donne le chemin à suivre et délègue les détails  

F : Relation harmonieuse 

Les ENFJ valorisent davantage les considérations subjectives ou personnelles que les critères impersonnels et objectifs. Lorsqu’ils prennent des décisions, ils accordent un poids plus grand à des considérations sociales plutôt qu’à la logique.

J : Structure 

Les ENFJ comme leader planifient leurs activités et prennent des décisions rapidement. Leur tendance à prédire les probabilités d’une situation future suscite chez eux un certain self-control, qui peut sembler limitatif aux yeux des types préférant la perception

En résumé : L’ENFJ est une personne qui se nourrit d’interaction sociale en recherchant constamment l’harmonie autour de convictions fortes et suivant un plan. Au contraire, l’ENFJ évite les détails techniques, l’aspect pratique des choses, la logique ainsi les changements dans la prise de décision.

Les fonctions cognitives de l’ENFJ 

L’ENFJ est l’inverse de l’INFJ. Sa dominante est le sentiment extraverti (Fe) exaltant la recherche de lien social aux interactions harmonieuses. Le Fe agit aussi sur la réponse au désir, celui de satisfaire et de comprendre le besoin des autres. Un FE très développé peut rendre l’ENFJ incontrôlable ! Savoir modérer son FE et l’utiliser à bon escient est précieux.

L’auxiliaire de l’ENFJ est l’intuition introvertie (Ni). Elle opère la synthèse de couples de contraires pour créer dans l’esprit des images neuves. De ces réalisations provient une certaine forme de certitude, qui demande des actions ou des expériences pour nourrir une éventuelle vision de l’avenir ; de telles réalisations peuvent inclure des systèmes complexes ou des vérités universelles.

La fonction tertiaire est la sensation extravertie (Se) qui se concentre sur les expériences et les sensations du monde physique et immédiat. Pourvue d’une conscience aigüe de ce qui entoure l’individu, elle lui apporte des faits et des détails pouvant constituer le moteur d’actions spontanées.

Enfin l’inférieure de l’ENFJ est la pensée introvertie recherche la précision, par exemple celle du mot juste pour exprimer une idée avec exactitude. Elle remarque les menues distinctions qui définissent l’essence des choses, puis les analyse et en opère la classification. La pensée introvertie examine une situation sous tous les aspects, cherche à résoudre des problèmes avec le minimum d’efforts et de risques. Elle recourt à des modèles pour remédier aux flottements et inconsistances du raisonnement logique

Diffrence ENFJ INFJ - 5 conseils pour comprendre le Type ENFJ - MBTI
Source : Quota

3. L’ENFJ et le travail  :

Empli d’énergie, l’ENFJ est vivace et s’investit dans ce qui l’intéresse. Sa structure jugement fait qu’il apprécié un environnement calme et organisé. Il aime que les choses soient structurées et planifiées. L’incertitude au travail est difficile à accepter et il se montrera très pointilleux.

Conseil : Autant l’ENFJ peut oublier des détails en raison du NI, autant un plan structuré est un plan structuré !

Généralement, l’ENFJ est à l’aise pour enseigner ou travailler dans le relationnel. Les métiers liés au conseil, à la relation client, à l’enseignement, au fait de pouvoir inspirer, aider plaisent davantage que des métiers techniques et concrets.

Dans une entreprise, l’ENFJ a un point de vue ferme et apprécie de diriger une équipe. Il est coopérant et fait passer les valeurs avant toute chose. Une entreprise qui marche s’appuie sur des valeurs solides et une harmonie collective dans le personnel. Il conduira les projets de manière participatifs avec la possibilité d’innover, de s’exprimer le tout dans une structure stable et ordonnée.

Attention, l’ENFJ peut idéaliser des personnes, attacher trop d’importance à un conflit ou bien évacuer le problème et prendre une critique trop à coeur. Pour remédier à cela, l’ENFJ a tout à gagner à développer la pensée introvertie pour prendre les choses avec plus de calmes et d’une façon plus logique.

Idées de métiers dans lesquels l’ENFJ se sentirait à l’aise : Relation public, enseignement, animation, communication, chef de projet, évènementiel….

4. L’ENFJ Amitié / Amour / Famille

L’ENFJ est généralement très populaire. Lié à l’humain, il attire les confidences, donne de l’affection, écoute, défend, interagi, manifeste de l’attention et inspire. Ces compétences développées permettent à l’ENFJ d’avoir un important réseau d’ami. Attention toutefois au côté manipulateur en cas de FE très développé. Attention également de prendre en compte la personnalité d’autrui car certaines personnes n’apprécient pas toujours ce côté avenant.

Mais de manière générale, l’ENFJ est aimé par les valeurs qu’il porte, sa quête d’harmonie et le fait de pouvoir rendre heureux les autres. Il tend à valoriser les relations avec sa famille et ses amis proches.

En amour, les ENFJ prennent leur engagement avec sérieux et se compromettront pour du très long terme pour construire une relation saine. Ce sont des êtres dévoués à leur partenaire et souhaite faire ressortir le meilleur du couple. Ainsi, les ENFJ s’emploient en énergie et si une relation ne fonctionne pas, ils auront de la culpabilité et prendront la responsabilité de l’échec. Heureusement, dans la plupart des cas, ils sauront rebondir et leur état d’esprit positif permettra de franchir la douleur d’une relation qui s’achève prématurément.

Les ENFJ voient la sexualité comme un moyen de montrer leurs affections en cherchant la satisfaction de leur partenaire. Comme leur type est “J”, ils ne sauront pas forcément novateurs dans leurs idées, mais auront toujours à coeur de montrer leur amour dans cet acte.

Si les ENFJ sont des personnes allant vers les autres, ils ont aussi besoin qu’ont les “valident” et qu’ont leur disent des mots doux. Son partenaire aura tout intérêt à toujours valoriser l’ENFJ pour ce qu’il apporte à la relation.

A propos de partenaire étant “Jugement” avec un sentiment extraverti développé, le type idéal serait l’INFP pour son côté “perception” et son sentiment introverti qui contre balance. Mais aussi l’INFJ avec son “sentiment introverti”. On peut aussi citer l’ISFP… De toute façon, pas de règles en amour.

En famille, avec les amis ou en couple, la difficulté principale de l’ENFJ est le conflit. Ils sont peu soucieux des détails et prend les critiques à coeur. Ils ne préféreront pas affronter le problème en face ou céderont juste pour mettre fin au conflit. Savoir dire à l’ENFJ que fuir un conflit ne le fera pas disparaître est essentiel. Cela risque de vous couter un échange houleux, mais l’ENFJ a tout à gagner de se rendre compte que remettre un conflit à plus tard n’est pas la bonne solution.

5. L’ENFJ en bref

Les valeurs de l’ENFJ sont l’humanisme, la coopération, la bienveillance, l’inspiration, le dynamisme, le côté positif des choses. Sur la méthode, il a de l’ambitieux, des objectifs parfois irréalistes, sous estime certains détails, mais sait s’entourer et il a une forte compétence pour planifier les choses. Son style de management et sa communication développées lui confèrent du charisme.

En résumé, les ENFJ sont charmants, chaleureux, courtois, ce sont des personnes créatives et diversifiées. Cette capacité spéciale de voir le potentiel de croissance des autres. Elle est combinée avec l’envie sincère d’aider les gens fait de l’ENFJ une personne très appréciée. Tout en donnant et prenant soin des autres, les ENFJ auront besoin de se rappeler de leurs propres besoins.

La phrase : Les ENFJ viennent embêter les couilles aux âmes solitaires. Pour ou contre le Fe, tel est la question.”

Source: https://mbti.forumactif.fr/t1562-mbti-et-cliches-parodies

5 conseils pour vaincre la procrastination !

La procrastination est un mot qui fait peur à pas mal de personnes. C’est le fait de remettre une action au lendemain/à plus tard de manière régulière et habituelle. En d’autres termes, la procrastination, c’est quand nous avons un objectif qu’on n’arrive pas à remplir et qu’on fait autre chose à la place.

Exemple : Typiquement, la procrastination est le fait de devoir travailler sur un cours, alors que nous jouons aux jeux vidéo toute la soirée. C’est aussi le fait de se promettre au nouvel an de perdre 10 kg et de continuer à mal manger et à ne pas faire de sport. 

Mais pourquoi ce mot est-il donc tant en vogue ? Et pourquoi est-il si difficile d’y faire face ? D’autant plus que dans notre monde moderne actuel, le concept s’amplifie avec l’essor des réseaux sociaux.

Exemple : Rien qu’une notification Facebook perturbe une tâche. 

Comment vaincre la procrastination ? Question difficile, mais nous allons tenter d’éclaircir le sujet avec des pistes de solution. C’est parti !

1.La théorie de l’éléphant et de la fourmi :

La peur de s’affronter à de grandes choses nous coupe l’énergie et la dynamique. Le problème est de se mettre à la tâche. En réalité, il n’existe pas de tâches suffisamment grandes, il existe juste un manque de découpage d’objectifs adéquats pour atteindre la tâche.  Tout est susceptible de se réduire.

Exemple : Si on veut grimper le Mont Blanc, ce sera difficile si nous nous sommes pas entraînés. En revanche, il sera plus facile de se dire qu’on va faire une randonnée chaque weekend dans quelques montagnes moins ardues pour être prêt dans 12 mois. L’enchaînement de petites tâches permettra d’atteindre la tâche principale. 

Exemple bis : On veut devenir un grand cuisinier. Pour cela, il vaudrait mieux commencer à se dire qu’on va réaliser 3 nouveaux plats par semaine et faire le point chaque mois sur les avancées. Petit à petit, l’expérience acquise permettra de franchir les étapes. 

Tentons donc d’aborder les objectifs ambitieux en petites délicinaisons. 

2. Le repos comme solution :

Le cerveau humain n’est pas prêt pour des objectifs ambitieux et éloignés. D’autant plus que la fatigue cérébrale est plus importante aujourd’hui qu’avant avec des stimulations permanentes. Ainsi, nous retenons que très peu toutes les informations que nous recevons.

Exemple : Si vous lisez, regardez Facebook et écoutez la télé, vous allez retenir…. pas grand chose ! En revanche, si vous lisez uniquement dans un espace clos sans distraction, la probabilité de retenir votre lecture augmentera considérablement. 

Par ailleurs, nous pouvons accéder à tout contenu d’un seul clic via “Youtube, Wikipédia, médias…” et de manière rapide en switchant rapidement entre différents sites web. Ainsi, qu’on nous effectuons une tâche longue et compliquée, le cerveau aura davantage de mal à trouver la ressource pour se concentrer. 

La solution consiste simplement à reposer en coupant tout stimuli. 

3. Accepter la procrastination pour la vaincre :

Il est nécessaire d’accepter une certaine part de procrastination. Les personnes sont  généralement exigeantes envers elles-mêmes et se dévalorisent dès qu’elles ne font rien ou pensent gaspiller du temps. Il est normal suivant son rythme biologique de ne pas trouver la force ou la motivation à certaines heures de la journée. D’autant plus que notre cerveau a besoin justement de temps de repos.

Il ne faut donc pas lutter contre la procrastination, mais l’accepter intelligemment en se connaissant mieux. La procrastination peut être votre amie.

Exemple : Si vous vous sentez bien le matin ou le soir, alors préférez ces heures-ci pour atteindre vos objectifs. Si vous êtes sollicités en permanence durant l’après-midi, alors prenez-le en compte et arrangez-vous en ce sens pour reporter certaines tâches au soir ou au matin. 

Il est important de prioriser les activités. 

4. Faire un modèle de “Brooke” :

Le modèle de Brooke que j’ai découvert grâce au Podcast : Outils pour l’esprit est un modèle en 5 lignes qui permet d’articuler :

  1. Les circonstances qui nous entourent,
  2. La pensée autour des circonstances,
  3. L’émotion que la pensée fait naître en nous,
  4. L’action qu’on entreprend sur la base de l’émotion,
  5. Le résultat de l’action.

La procrastination qui est une action vient donc d’une émotion et d’une pensée en nous qui nous pousse à remettre à plus tard l’action choisie. L’idée est donc de travailler sur ses pensées pour pouvoir agir sur ses émotions et donc sur ses actions. 

On est responsable de sa procrastination et donc, nous avons un pouvoir de changer. 

Exemple : Je ne veux pas faire mes devoirs et je préfère jouer aux jeux vidéo. Si on reprend le modèle de “Brooke”, une pensée alternative pourrait-être le plaisir de jouer aux jeux vidéo quand j’ai fini quelques exercices. Ou encore, si vous n’arrivez pas à perdre du poids, cela pourrait être de prendre du plaisir de courir chaque soir 3 km avant de manger une salade et un petit gâteau bien mérités.

L’important est de partir de la source, à savoir nos pensées.

5. Trouver des intérêts passionnants :

Quand les personnes agissent avec passion dans un sujet, elles ne se rendent pas compte du temps qui passe. Le cerveau humain a tendance à favoriser les actions qui ont des résultats immédiats avec un coût éloigné dans le temps au contraire d’un coût immédiat pour un résultat sur le long terme.

Exemple : Le cerveau préfère Facebook plutôt que de s’entrainer à une course, mais il n’aimera pas réviser un cours pour un partiel qui aura lieu dans un mois. 

Ainsi, il est nécessaire de concilier un intérêt fort dans un sujet en connaissance de ce facteur du cerveau humain. Il est donc primordial d’avoir une motivation forte dans l’activité et ainsi de se poser les bonnes questions :

  1. En quoi cette activité est importante pour moi ?
  2. Est-ce que je dois le faire car les autres le font et que je suis un mouvement ?
  3. Quelle est mon intuition, mon inclination ?

Exemple : Si vous devez réviser pour passer un partiel, cette activité si pénible qu’elle soit est importante pour votre réussite universitaire et professionnelle. Il est donc important de pouvoir se convaincre soi-même du bien-fondé et de la pertinence de son action. 

Conclusion :

Pour conclure, la procrastination est mot à la mode dans un monde moderne qui nous assène de stimulations au quotidien. Il est donc nécessaire avant d’agir de prendre le temps de la réflexion sur soi, de se connaître. Accepter la procrastination est la première étape pour la vaincre.

Source : 

Podcast : Outils pour l’Esprit: Change ma vie

Podcast : Entiende Tu Mente : Entiende tu mente Podcast – 20 minutos para entenderTE mejor

5 conseils pour vaincre la procrastination !